Une étude analyse finement l’importance des PME en Suisse  

L’Institut suisse pour les PME et l’entrepreneuriat de l’Université de Saint-Gall et OBT s’intéressent depuis des décennies aux intérêts et aux défis des PME. En avril dernier, une étude sur les PME suisses a été publiée. Les chiffres actuels de l’Office fédéral de la statistique (OFS) de 2019 y sont évalués et comparés avec les années précédentes.

Avec l’étude PME 2022, l’Institut suisse pour les PME et l’entrepreneuriat de l’Université de Saint-Gall et la société d’audit OBT fournissent de nombreuses informations sur le paysage des PME en Suisse. Les auteurs mettent également en évidence les différences qui existent entre les PME. Par exemple, le coiffeur, la boulangerie, l’entreprise de peinture ou l’agence de publicité font partie des PME au même titre que les leaders mondiaux de la haute technologie dans le domaine de la technique médicale ou de la construction mécanique.

Selon les auteurs, les PME se distinguent selon plusieurs caractéristiques spécifiques, notamment leur secteur d’activités, la forme juridique choisie, le nombre d’employés ou encore la part d’exportations qu’elles distribuent à l’international.

Les PME représentent 99.7% des entreprises suisses

En Suisse, 99.7 % des entreprises en Suisse sont considérées comme des PME. Les micro-entreprises, qui emploient moins de dix personnes, constituent la forme la plus fréquente de PME et représentent près de 90 % des entreprises. Les deux autres formes de PME, à savoir les petites et moyennes entreprises, ne représentent ensemble qu’une entreprise sur dix en Suisse.

En comparant les différents secteurs, les auteurs tirent plusieurs constats. Dans le secteur agricole, il n’y a presque que des micro-entreprises. Elles représentent 98,2 % des entreprises. Dans le secteur des services, les microentreprises sont également très dominantes et représentent 90,6 %. Même dans le secteur industriel, leur nombre reste élevé avec un taux de 80,4 % des entreprises.

En ce qui concerne le nombre de personnes employées, les secteurs se distinguent fortement : dans le premier secteur, presque toutes les personnes travaillent dans des PME et 86.4 % sont employées par des micro-entreprises. Dans le secteur industriel, en revanche, 67,4 % des personnes travaillent dans des PME. Dans le domaine des services, ce sont 63,2 % des salariés qui sont employés par des PME.

Les PME suisses, principalement des entreprises individuelles 

En ce qui concerne les formes juridiques, la plupart des PME sont organisées en entreprises individuelles. Dans l’agriculture en particulier, près de 90 % d’entre elles ont préféré la forme d’entreprises individuelles. Les PME de l’industrie et des services sont plus souvent organisées en SA ou en Sàrl. Plus la taille de l’entreprise augmente, plus le nombre de sociétés individuelles et de Sàrl tend à diminuer.

L’étude montre également qu’environ 49 % des entreprises sont encore actives cinq ans après leur création, avec de grandes différences selon le secteur. Le taux de survie est le plus faible dans l’hôtellerie et la restauration (38 %) et plus élevé dans le secteur de la santé et de l’action sociale (64 %).

Des exportations élevées en comparaison avec d’autres pays européens  

En Suisse, seule une PME sur 13 exporte, mais ces entreprises sont responsables de 42 % du volume des exportations suisses. La majeure partie du volume d’exportation des PME provient des moyennes entreprises. De plus, les micro-entreprises de moins de 10 employés représentent deux tiers de toutes les entreprises exportatrices et 7 % du volume total des exportations. En comparaison avec d’autres pays européens, les PME suisses présentent des volumes d’exportation moyens parmi les plus élevés. Des nouvelles plutôt réjouissantes pour l’économie suisse, dont les PME constituent une part importante du marché.

Lire l’étude complète : KMU-Studie 2022 – OBT   (en allemand)

Source : organisator.ch, OBT et Université de Saint-Gall

Dans le même domaine

L’entreprise sierroise Kouski, spécialisée dans la distribution de boissons, nous ouvre ses portes. Ce sont Clémentine et Marie Pfyffer, directrices de la société familiale,…
Combiner le développement de produits en lien avec les abeilles et la réinsertion professionnelle : c’est le but du projet « Autour de l’abeille », qui a…
Vous avez jusqu’au 17 juin pour soutenir les jeunes entreprises valaisannes en lice pour le TOP 100 Swiss Startup Award….