Une start-up valaisanne reçoit plus d’un million pour réaliser une prouesse technologique !

En collaboration avec la start-up vaudoise Limula, la pépite valaisanne CEIDOS a reçu une subvention d’Innosuisse, via l’initiative Eurostars, de 1,14 million d’euros pour le développement d’une plateforme dédiée à la production automatisée de produits de thérapie cellulaire et génétique. Ce partenariat met en lumière une parfaite synergie des compétences Vaud-Valais au bénéfice de l’innovation technologique dans la biopharma.

La jeune pousse valaisanne CEIDOS, basée sur le site technologique de BioArk à Monthey, dédié à l’innovation dans les sciences de la vie, et sa consœur vaudoise Limula, ont joint leurs expertises et ont signé ensemble un accord de recherche et développement avec Stemmatters, une société de médecine régénérative, basée au Portugal. Le consortium a reçu une subvention d’Innosuisse, via l’initiative Eurostars, visant à soutenir la compétitivité des PME au travers de l’innovation, Les 1,14 million d’euros serviront pour la mise en œuvre d’un projet de preuve de concept.

 

Deux start-ups biotechnologiques sous le feu des projecteurs ! 

Avec son système automatisé de surveillance continue de la densité et de la viabilité des cellules de manière non destructive, appelé C-NETICS, la start-up valaisanne CEIDOS vient compléter la solution de son homologue vaudois Limula. Cette dernière consiste en une technologie automatisée pour la production de bout en bout de thérapies cellulaires CAR-T. Elle permet d’effectuer toutes les étapes du processus de fabrication dans un seul appareil autonome.

 

Un projet d’envergure internationale

Cette subvention européenne permettra à la start-up Limula d’enrichir sa solution automatisée déjà existante, pour la production de bout en bout de thérapies cellulaires CAR-T, avec des capacités d’analyse cellulaire fournies par la pépite valaisanne Ceidos. L’objectif combiné de cette collaboration transfrontalière est d’une part de combiner les technologies de Limula et Ceidos, dans une offre de produits complémentaire. Et d’autre part de tirer parti de l’expertise de l’entreprise Stemmatters, dans le développement de processus de thérapie cellulaire et la fabrication de GMPc (sorte de « messager cellulaire »), pour une fabrication entièrement fermée et automatisée d’immunothérapies à base de cellules.

 

Source : Startup Ticker

Dans le même domaine

SpArk s’inscrit comme un centre d’excellence dans les sciences et les technologies du mouvement. …
L’Institut suisse pour les PME et l’entrepreneuriat de l’Université de Saint-Gall et OBT s’intéressent depuis des décennies aux intérêts et aux défis des PME….
Les cinq finalistes de la 13e édition du Prix Créateurs BCVs, organisée par Promotion économique Valais et la Banque cantonale du Valais, sont désormais…