WattAnyWhere: faciliter le déploiement de bornes de recharge grâce à l’éthanol renouvelable

WattAnyWhere: faciliter le déploiement de bornes de recharge grâce à l’éthanol renouvelable

La start-up WattAnyWhere est l’une des jeunes pousses accompagnées par la Fondation The Ark et présente depuis cet automne sur le Campus Energypolis de Sion.

Fondée il y a moins d’un an, elle propose de valoriser l’éthanol renouvelable en l’utilisant pour alimenter les futures stations de recharge des véhicules électriques. Cela permettra d’éviter le déploiement d’infrastructures lourdes pour alimenter ces bornes. 

« On assiste à une augmentation très rapide du nombre de voitures électriques en Europe. Elles seront 44 millions d’ici 2030 », rappelle Alexandre Laybros, co-fondateur de WattAnyWhere. Ces véhicules vont remplir les autoroutes et ont besoin d’énergie. « Selon plusieurs études, plus de 3,5 millions de points de recharge seront nécessaires d’ici à 2030 sur le territoire européen ». 

L’ambition de WattAnyWhere est d’amener l’énergie au véhicule, en se passant du réseau électrique actuel. Actuellement, pour alimenter les bornes, il faut passer par les points de basse tension ou la haute tension. « Il faut donc acheter des équipements et tirer des lignes électriques. Les travaux peuvent atteindre 500’000 francs pour un seul site, sans parler des délais, qui peuvent prendre jusqu’à deux ans ». 

WattAnyWhere propose ainsi d’utiliser les résidus de la biomasse, transformés en éthanol, et de s’en servir comme vecteur énergétique. Cet éthanol renouvelable est disponible en grande quantité en Europe. En effet, plus de 10 milliards de litres sont produits chaque année. « On s’en sert aujourd’hui pour le mélanger à l’essence pour les voitures. Avec WattAnyWhere, on propose de l’utiliser pour soutenir le développement des voitures électriques ». 

 

Une seconde vie pour les stations-service ? 

Concrètement, l’éthanol renouvelable serait transformé en énergie grâce à une pile à combustible. Le tout à proximité des bornes de recharge. « A terme, plus de 60% des voitures électriques pourraient être approvisionnées, uniquement avec l’éthanol produit aujourd’hui en Suisse et en Europe », précise Alexandre Laybros. WattAnyWhere pourrait ainsi contribuer à recycler les stations-service actuelles. « L’éthanol pourra être mis dans les cuves, puis converti en électricité avant d’être injecté dans les bornes de recharge ». 

WattAnyWhere est en train de travailler sur le système, avec le soutien de l’EPFL, de la HES-SO Valais/Wallis et d’industriels. Elle est intégrée à l’Incubateur de la Fondation The Ark sur le Campus Energypolis, où elle poursuit jour après jour sa montée en puissance. 

Dans le même domaine

La première usine en Suisse de production de carburant à partir de matières premières renouvelables devrait voir le jour à Monthey, en 2024 !…
En mai dernier sur le circuit d’Imola en Italie, la H24, un véhicule à propulsion électrique-hydrogène, a franchi la ligne d’arrivée de sa première…
EnovArk c’est le nom du nouveau pôle d’innovation pour la transition énergétique, né de la collaboration entre OIKEN et la Fondation The Ark….